Vous êtes ici: ACCUEIL » LA PRODUCTION » Cycle de vie d'une variété

Le cycle de vie d’une semence de pomme de terre

La création d’une nouvelle variété est le fruit d’un travail de longue haleine entre les entreprises de sélection et les organismes publics.


La création de nouvelles variétés

A partir de variétés existantes les chercheurs procèdent à différents types de croisements et s'aident de nouvelles techniques, notamment celles issues des biotechnologies. Les variétés obtenues ont souvent des avantages considérables : plus résistantes aux maladies ou aux parasites, mieux adaptées aux conditions de sols et de climats, plus productives ou ont des caractéristiques technologiques intéressantes pour l'industrie et l'alimentation.

L'inscription au catalogue officiel

Lorsqu’une nouvelle variété voit le jour, son obtenteur demande son inscription au catalogue. La variété est alors testée en différents lieux et comparée aux variétés déjà commercialisées. Elle subit des tests de "DHS" (Distinction, Homogénéité et Stabilité). En grandes cultures, il existe aussi des tests de "VAT" (Valeur Agronomique et Technologique).

Sur les variétés présentées chaque année, peu d'entre elles sont homologuées. Les essais d'inscription sont réalisés par le GEVES (Groupe d'Etude et de Contrôle des Variétés et des Semences) pour le compte du CTPS (Comité technique permanent de la sélection) qui est habilité à proposer l'inscription des variétés au Ministère de l'Agriculture. Les résultats des essais DHS peuvent également être utilisés dans le cadre de la protection des obtentions végétales et sont alors réalisés pour le compte du CPOV (Comité de la Protection des Obtentions Végétales).

La production des semences, la certification

Les entreprises de production et de commercialisation de semences passent des contrats (déposés au GNIS) avec des agriculteurs-multiplicateurs.

Les contrôles de production

Effectués par le SOC, avec le concours des techniciens agréés des établissements producteurs, des contrôles sont effectués dans les champs de multiplication pour vérifier l'identité et la pureté variétale et le respect des règles de production.
Ces analyses sont réalisées par des laboratoires d'entreprises autorisés officiellement ou par la SNES. Les semences ne seront certifiées que si elles sont conformes à la réglementation française et européenne.
Un certificat officiel est apposé sur chaque emballage qui garantit la conformité du produit au moment du contrôle.
Pour les semences potagères standard, le contrôle officiel est effectué uniquement par sondage a posteriori sur les lots de semences à la sortie des chaînes de conditionnement.

La commercialisation

Une fois produites et conditionnées, les semences sont vendues aux agriculteurs ou aux particuliers par l'intermédiaire des distributeurs. Il peut s'agir de coopératives, de négociants ou, pour certaines filières spécialisées, d'utilisateurs industriels.

Les contrôles de commercialisation

Les contrôles de commercialisation sont effectués par les agents du SOC à la demande du collecteur, en fonction du cahier des charges du pays importateur et par la SPV au départ des marchandises.

L'utilisation des semences

La production issue de semences est destinée à la consommation humaine ou animale ou à être transformée par un utilisateur industriel. Toute la filière 'semence' travaille à satisfaire ces besoins dans toute leur diversité.